Test – un mois avec Shadow, le PC du futur

Shadow Cloud

Shadow, le PC du futur, semble extrêmement prometteur. L’idée d’avoir notre machine dans le cloud est séduisante, mais que vaut-il au jour le jour pour une utilisation professionnelle et gaming ? Les nombreux spécialistes nous présentent un service très abouti, même avec une mauvaise connexion ADSL.

Etant une agence web et joueur à mes heures perdues, j’ai décidé de tester Shadow pendant 1 mois complet. Pour ce test je ne me servirai pas de leur boitier mais uniquement de leur application disponible sur Windows, Mac et Android. Ma connexion ADSL n’est pas la meilleure. Environ 6 Mbit/s . Je veux donc me rendre compte par moi même de la qualité de l’image et de la latence réseau.

Pendant 30 jours, je vais me servir uniquement de Shadow ! Je vais donc installer mes logiciels professionnels, mes jeux etc… et je ferai régulièrement un état des lieux de cette expérience ici-même.

 

1° Jour – La commande du Shadow

Nous sommes le 29/11/2017, il est 16:30. Les souscriptions viennent juste d’ouvrir sur le site, et je m’empresse de commander mon mois sans engagement à 44,95€. Ne vous inquiétez pas, si vous vous engagez pour 3 mois, le tarif est de 34,95€ et 29,95€ pour un engagement d’un an.

Je ne m’étalerai pas pour l’instant sur le tarif mensuel du service. Le PC Shadow est équivalent à une machine d’approximativement 1400€. Si on considère qu’un PC a besoin d’une mise à jour tous les 3 ans environ pour rester dans la course, le calcul est vite fait. Et je ne parle pas de la consommation électrique, du bruit, de l’encombrement etc… Si vous souhaitez en savoir plus, je vous propose un article très bien fait de Numerama sur ce lien.

Finalement, ma commande est validée. Je vais désormais pouvoir débuter mon test grandeur nature.

 

La commande de Shadow

5° jour – Au commencement

Le lendemain de ma commande, j’ai reçu un mail d’activation pour me signifier que mon Shadow était activé, et pour me donner les liens pour télécharger les différentes applications PC et Mobile. J’installe donc l’application PC et Android sur mon Smartphone.

Les premiers pas

Puis vient le moment de se connecter à mon compte sur les applis…. et là première anicroche. Mon adresse mail est inconnue O_o ? Même la procédure de récupération de mot de passe ne fonctionne pas. Bizarre je reçois quand même les mails.

Je contacte donc le support de Shadow. Pour le coup, très réactif, on m’explique qu’il y a eu un bug et que des majuscules se sont glissées dans mon mail. Une adresse mail est pourtant insensible à la casse, mais bon. Le correctif doit être déployé très bientôt.

Impatient d’essayer mon Shadow je me lance tout de même dans une tentative de connexion, en essayant un peu toutes les combinaisons possibles de mon mail avec des majuscules. Je tombe enfin sur l’adresse mail correcte, ma connexion est OK.

Shadow Application PC

 

L’application PC est très simple d’utilisation. Elle permet de choisir la bande passante que l’on veut utiliser, le mode fenêtré ou plein écran etc…

Je démarre donc mon Shadow. Les premières minutes sont identiques à ce que tout le monde a déjà expérimenté à l’installation d’un nouveau Windows, à savoir la configuration de Windows, du mot de passe etc…. Rien de spécial jusque là.

J’arrive enfin sur mon bureau. Je me rend compte immédiatement que la qualité de l’image n’est pas au top. Je rappelle que ma connexion ADSL plafonne à 6 Mbit/s. Le streaming de Shadow se passe bien mais l’image n’est pas excellente. Rien de grave pour de la bureautique à vrai dire, mais je craint mon test futur sur un jeu.


 

La configuration

Faisons d’abord un détour par la configuration de la machine. Un Windows 10 Familial 64 bits d’installé. Un processeur Intel Xeon 8 coeurs 2,10 Ghz, 12 Go de RAM et une carte graphique GeForce GTX 1080. C’est ce qui était prévus. Du côté de l’espace disque, il faudra faire avec les 250 Go, en attendant que les périphériques comme les disques durs externes, soient fonctionnels.

Shadow Configuration

J’installe immédiatement Chrome et Firefox. Puis, fidèle à nos valeurs, je lance un Speedtest :D. J’ai bien failli tomber de ma chaise !!! Comme les images sont plus parlante que des mots, je vous laisse juste admirer la capture d’écran ci-dessous.

Shadow Speedtest


 

8° Jour – Les Jeux

Fort de la vitesse de téléchargement disponible sur mon Shadow, je jubile à l’idée d’installer un gros jeu que je possède sur Steam. Effectivement, même un jeu de 15Go s’installe en quelques minutes.

Jouer avec de l’ADSL pourrie

Vu l’état de l’image en mode bureautique avec ma connexion pourrie (max 6 Mbit/s), je redoutais l’étape du jeu. Et j’ai pas été déçu. Dès le lancement du jeu, on se rend très vite à l’évidence. Ça va être impossible. Même les cinématiques des éditeurs au début son saccadées et le son j’en parle même pas. La navigation dans les menus souffre d’un lag monstrueux et la qualité de l’image est affreuse.

J’essaye avec d’autres jeux, moins gourmand, tel que des Point’n Click. Mais le résultat est identique. Le problème ne vient pas du jeu en lui-même, car il s’exécute à la perfection sur le Shadow. Le problème vient uniquement de la vitesse de mon ADSL. J’était prévenu, Shadow conseille au minimum 15Mbit/s. Et même en baissant au maximum le paramètre de la bande passante de l’application, ça ne change absolument rien. “FRUSTRATION !!!!”

Jouer en 4G

Pour pousser le test jusqu’au bout, je décide donc d’utiliser ma connexion 4G. Première étape, je lance l’application Shadow directement sur mon Smartphone. La navigation n’est pas des plus facile car il faut en permanence zoomer pour pouvoir cliquer correctement sur l’écran. Evidemment, vous pouvez utiliser un périphérique Bluetooth tel qu’une manette pour vous faciliter la vie, et surtout pouvoir jouer.

L’écran de mon Smartphone étant de 5 pouces, je décide de lancer un Point’n Click, et je branche une manette de jeu Bluetooth. Et là, miracle !!! L’affichage est parfait. Aucun lag et le son est très bien restitué par Shadow. On ne ressent quasiment aucune latence entre l’action sur la manette et le jeu.

Deuxième étape, je partage ma connexion 4G sur mon PC et je relance mon premier jeu gourmand. A votre avis ? Oui le streaming du Shadow fonctionne parfaitement. L’image est très belle, aucune latence dans le jeu et le son n’est pas saccadé. Et je ne vous parle pas du bonheur de ne pas entendre ma carte graphique tourner à fond dans mon bureau !